in ,

Malcolm X: “L’Amérique a besoin de comprendre l’islam, car c’est la seule religion qui ignore le racisme”

A l’heure où les vieux démons de l’Amérique refont surface de la plus effroyable manière qui soit, l’émouvante lettre écrite par Malcolm X, l’inoubliable leader du mouvement noir aux heures sombres de la ségrégation, lors d’un Hajj qui l’émerveilla autant qu’il le bouleversa, prend une forte résonance. C’était en avril 1964, quelques mois avant son assassinat.

MX2

Publicité
Publicité
Publicité

La belle lettre de Malcolm X sur le grand voyage qui changea sa vie : le pèlerinage à La Mecque.

Publiée par Oumma.com sur Vendredi 2 mars 2018

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. L”affirmation du titre de l’article est inexacte, ne serait-ce que parce que la religion chrétienne, comme en fait état le récit de la Pentecôte, s’adresse à tout peuple et toute race.

    De plus, il est notoire que les peuples islamisés peuvent faire preuve comme les autres de racisme.

    Les arabes musulmans ont islamisé une partie de l’Afrique noire et ont activement pratiqué la traite des esclaves bien avant les européens. Il en est résulté des conditionnements racistes envers les noirs. C’est vrai notamment au Maroc qui a entretenu des liens suivis avec l’hinterland africain. C’est vrai aussi en Mauritanie.

    Le racisme est moins un problème de religion (le bouddhisme, raciste ? ) qu’un problème de culture et de rapports ethniques. C’est d’ailleurs le cas aux USA où le christianisme est arrivé avec une population d’immigrants blancs, dont la religion était un protestantisme chrétien très puritain.

    C’est le rapport culturel colon/esclave ou colon/indigène sur lequel a prospéré le racisme.

    On sait que très tôt, les Espagnols se sont trouvés confrontés à la question de l’identité des indigènes trouvés en Amérique où ils avaient débarqué. Las Casas a excellemment plaidé contre la thèse selon laquelle les indigènes étaient des êtres inférieurs. Pourtant, même au Pérou par exemple, la couleur de peau a longtemps eu une signification (les blancs étaient les seigneurs).

    Cela n’a pas plus de sens d’affirmer que l’islam est la seule religion non raciste que d’affirmer que le christianisme est la seule religion non raciste. Chaque communauté religieuse gagnerait plutôt à s’occuper de “ses” racistes et de “ses” racismes”…

    Il suffit de voir qu’en France, les noirs musulmans et les non-noirs musulmans ne fréquentent pas les mêmes mosquées et forment des communautés différentes…Culte séparé…

    • @ Italico, ne vous fatiguez pas trop, essayez seulement de nous dire quelles sont les paroles de Jésus/Aïssa ‘alayhi assalem, les paroles que vous lui atribuez, dans les évangiles dits canoniques sinon dans les apocryphes qui fonderaient réellement l’égalité entre peuples et races? Non pas que nous croyons et nous ne sommes pas tenus de croire à ce qui se trouve dans les évangiles et dans la Bible ni de croire aux paroles prêtées aux prophètes qu’Allah a envoyé aux gens en bénédiction, mais dites-nous où est-ce que vous trouvez dans les paroles que vous atribuez à Jésus de l’anti-racisme ou distance envers le racisme? Jésus n’a pas lui-même dit de lui selon vos livres avoir autre chose que la mission de ramener les brebis égarées de la maison d’Israël, si vous arrivez à trouver autre chose, allez-y mais que les citations soient correctes Italico. L’épisode de la Samaritaine est assez instructif à cet égard, d’ailleurs Jésus n’a même pas prêché autres que les Juifs et quand la Samaritaine le supliait de guérir sa fille, il ne daigna même pas se retourner, désolé mais c’est ce qu’on peut lire dans les livres que vous validez. Ne nous égarez pas, n’essayez pas de nous égarer, nous ne validerons et nous ne discuterons que des paroles atribuées à Jésus, le reste est sans grande importance et n’est pas de la révélation. Ou alors il y a pluralité de prophètes mais en c”e cas on rentre dans une discussion interminable. “Allez parmi les nations comme des agneaux parmi les loups” peut très bien s’entendre comme du suprématisme puisque les nations seraient des troupeaux de loups, effectivement, c’est ce qui imprègne le dit ou le non dit de beaucoup dez Chrétiens, ce dolorisme qui est réellement belliciste puisque les chrétiens se sont perçu comme victimes y compris des Indiens Rouges. Le premier pays qui au mode ait éradiqué les loups se trouve être pays de chrétiens c’est l’Angleterre, je n’y peux rien. Le statut du prophète Sham ‘alayhi assalem et la descendance que les commentateurs de la Bible lui ont atribué qui seraient les Noirs est assez suggestif, non? Et contrairement à l’Islam qui ne distingue personne face au jugement divin, et qui n’enlève l’attribut de l’âme à personne, les chrétiens ont atribués l’âme à tel, l’ont refusée ou discutée à d’autres, bref, n’essayez pas de plaider, vous allez vous enlyser, portez mieux votre croix et les fautes de vos églises qui ne sont pas de notre fait. Qui a une âme et qui n’en a pas finalement, qui a pouvoir d’atribuer des âmes aux uns plutôt qu’aux autres?

      Oui, parce que le christianisme finalement, c’est peut-être pas la religion de, “on ira tous au paradis”, cette religon on va dire fondée par Michel Polnaref et les soixante-huitards est contextuelle aux trente glorieuses et à la propagande de détente de certains dans les tensions Est-Ouest. Vous la voulez, la chanson?

      Arrêtez vos fables, ne pensez pas que les Musulmans sont sans culture Biblique, si vous n’êtes pas convaincu, je vous enverrai quelques vidéos de Karim Al-Hanifi qui vous réveilleront.

      Croissant de lune.

  2. Repenser l’Islam est-il la solution aux problèmes de radicalisation et aux problèmes de terrorisme que nous vivons aujourd’hui?

    Avant d’y répondre, posons d’abord cette question : Est-il acceptable de donner un autre sens à un message que nous n’avons pas exprimé nous-mêmes, est-il crédible de redéfinir les objectifs d’une religion que nous n’avons pas fondé ?
    Repenser l’Islam ne signifie-il pas de lui donner le sens que nous avons envie ? Dans ce cas, chaque musulman ou non-musulman peut lui aussi, attribuer à l’islam le sens qui lui inspire, la signification qui répond à ses attentes. Affirmer encore et encore que l’Islam est la paix n’est pas la véritable solution, car il il y aura toujours quelqu’un pour affirmer le contraire, que l’Islam doit combattre le péché, la mécréance. Un débat sans fin.

    Lorsque l’on tourne en rond, il faut savoir prendre du recul, sortir du cadre, penser différemment.
    Arrêtons de malmener cette religion dans tout les sens, en essayant de la façonner à notre idéal, qu’il soit noble ou plus sombre, cette pensée religieuse détient ces qualités et ces imperfections, ces clartés et ces ambiguïtés, il en sera toujours ainsi.

    Chercher indéfiniment dans les textes, un passage qui peut justifier la mixité culturelle, la démocratie, les droits de l’homme, ou les libertés individuelles, voila la démarche des nouveaux « réformateurs de l’islam » mais c’est se qui s’appelle se mentir a soi-même, car l’Islam n’a pas été révélé pour affirmer les droits de l’homme ou la liberté d expression, sa vocation première est de promouvoir le « monothéisme pure » et d’inviter les hommes à se réformer. Mais voila que les hommes oublient de le faire et invite à son tour l’Islam à se réformer lui-même.

    Si l’islam ne répond qu’à nos besoins spirituels, alors cherchons ailleurs les réponses à nos attentes qui ne se trouvent ni dans la société, ni dans la religion. Réformer l’islam n’est pas tant la solution, mais c’est notre vision du monde et de la vie qui doit changer, en y intégrant de nouvelle idée, non pas pour parachever l’Islam mais pour parfaire notre personnalité et notre esprit qui ont besoin de se réaliser pleinement et qui ne sont pas que spirituel, mais aussi sensibles aux autres, au monde qui nous entourent, sensibles aux émotions, à la culture et à l’art, sensibles aux plaisirs également.

    Notre identité par exemple, nous invite à ne pas oublier notre histoire personnel, celle de notre famille, de notre patrie actuel et de nos pays d’ origines, de notre environnement culturel, social et historique qui nous entoure aujourd’hui. Cette identité ne doit pas se réduire à la simple culture arabo-musulmane.

    Le développement économique exigent aussi que nous soyons dynamique, créatif, ouvert au progrès, de diversifier les secteurs d activités pour que chaque salarié trouve sa place et pour atteindre une prospérité et une autonomie que peu de pays possède, pour ne pas faire la même erreur que l’Algérie ou le Venezuela qui n’ont compté que sur le pétrole pour vivre, ou commettre la mème faute stratégique de l’union européenne qui a délocalisé toute sa production en Asie, au point de n’être plus capable de produire un masque sanitaire. Développer une vision économique à long terme pour répondre à l’intérêt de tous, voila l’un de nos défi, et pas seulement une finance islamique qui à pour seul but de nous absoudre de l’intérêt (usure).

    http://jonasdjeser.unblog.fr/

  3. Post exceptionnel cependant, je voulais savoir si vous pouviez écrire un peu plus sur ce sujet?
    Je vous serais très reconnaissant de bien vouloir en dire un peu plus.
    Je vous remercie!

  4. – « Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un homme et d’une femme, et Nous vous avons établis en peuples et en tribus pour que vous appreniez à vous connaître… » (Sourate 49 ; Verset 13)

    – « Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns les autres dans les bonnes œuvres. Votre retour, à tous, se fera vers Dieu. Il vous éclairera, alors, au sujet de vos différends ». (Sourate 5 ; Verset 48)

  5. samsonbest,arrète tes provocations en étant bien caché derrière ton écran…!
    Oumma,pourriez-vous nous expliquer l’intérêt de publier un tel post?

  6. Il me paraît normal qu’un leader d’un mouvement de défense des afro-américains et porte-parole de l’organisation “Nation of Islam” ait pu affirmer cela dans les années 60 aux USA.
    Hors de ce contexte particulièrement dramatique, cela perd son sens.
    Évidemment non, bien d’autres religions ignorent le racisme.

    • Nation of Islam prone le racisme anti blanc et interdit les mariages mixtes. Malcolm X a quitté Nation of islam quand il a compris ce qu’est l’islam vrai, apres son pélérinage. Nation of Islam est une création du FBI et service secret US. Il y a beaucoup d’innovation bizares. par exemple la grande prière du Vendredi, est faite le Dimanche, debout avec les chaussures!!! Malcolm X a eu beaucoup de desacord avec Elijah muhammed le chef de Nation of Islam à l’époque. Par la suite dans les années 90, avec une nouvelle directio et de des subventions des Saoudiens, des choses ont changé pour devenir plus orthodoxes.

      Il n ya pas de racisme en islam Seule la foi determine la place des gens. Nous sommes tous enfants de Adam et Adam vient de la terre.

      • Bonjour yasmina.
        En théorie seulement!!!
        En pratique, c’est toute autre chose!
        Acceptez vous d’épouser ou laisser épouser à votre fille un noir même s’il est musulman?.
        Si c’st oui, j’ai un ami noir qui cherche une épouse!!!
        Je ne croix pas. Dans les profondeurs des humains, il y’a des résidus du racisme.
        ça remonte aux origines de l’homo sapiens il y’a 7 millions d’années.
        J’exige du respect entre les humains et chacun est libre de m’aimer ou pas.
        Cordialement.

        • C’est un autre sujet que vous soulevez. Je suis d’accord avec Malcolm X, qui a déclaré que l’islam était la seule solution au racisme américain. Mais ce qu’il n’a pas dit, c’est qu’une partie de la raison en est que l’islam peut aider la communauté noire à se réformer et à devenir plus saine, plus disciplinée, plus productive, plus capable de s’autogouverner et mieux à même de gagner la bataille contre racisme. (Les Blancs, pour leur part, ont tendance à perdre leur racisme lorsqu’ils viennent à l’islam, ce qui est bien sûr ce que Malcolm voulait dire.)

          Les Noirs ont été amenés aux Amériques enchaînés. Ils étaient violemment exploités et traités comme du bétail. Leurs religions et cultures ont été anéanties. Le racisme institutionnalisé les a gardés en tant que citoyens de seconde classe dans les années 1960, après quoi des ingénieurs culturels laïques égarés ont détruit les deux piliers de la communauté noire, de la religion et de la famille, produisant les familles sans père dysfonctionnelles associées aux fléaux de la drogue et des taux de criminalité élevés dans de nombreuses communautés noires depuis. puis. Aujourd’hui, près de 70% des enfants noirs sont nés de parents non mariés. Pour cette raison, les taux de criminalité sont considérablement plus élevés dans les communautés noires que dans les autres communautés ethniques américaines, même lorsqu’ils sont ajustés en fonction du revenu. Il n’y a qu’une seule solution: la communauté noire devrait se révolter contre les ingénieurs culturels laïcs et retourner à la religion.

          https://www.veteranstoday.com/2020/06/08/sobhe/

          • Bonsoir Yasmina,
            Bravo madame, vous maîtrisez à la perfection l’analyse de la situation socioculturelle des noirs américains.
            C’est trop compliqué pour moi votre réponse!!
            A mon humble avis ce sont les conditions sociales qui font qu’un enfant réussisse ou pas à l’école, et dans la société.Un enfant d’une mère célibataire riche pourrait réussir dans la vie même en absence de son père et le contraire est moins vrai. L’argent fait souvent la différence et favorise la réussite. Le pauvre quand il réussie c’est grâce à des sacrifices et des efforts individuels.
            La religion reste un moyen de stabilité sociale et de bonheur individuel.
            Merci pour votre réponse très instructive.

  7. Oui Waterwater le prophete disait que le chien noir et l’homme noir etait la represation du diable sur terre, il disait de ne pas avoir pour amis les juifs et les chretiens bref tout ce qui n’etait arabe et que sa religion etait meilleur (SIC) que les autres…on peut continuer a l’infini avec les exemples……

    • Le prophète (sws) n’a rien dit de ce que vous dites, par contre il a dit :

      celui qui fait du mal à un dimi (non musulman) m’a fait du mal.
      On est tous d’Adam et Adam est de terre.

      Vous détestez le prophète de l’islam, et je comprend que c’est dans vos gènes et j’ai pitié pour vous.

      Par contre le prophète Jésus (sws) avait dit, je n’arrive pas à traduire :
      شعب غليظ الرقبة

    • @Samsonbest
      Et pour confirmer tes propos, cher sayanim, le prophète (SWS) a choisi pour compagnon Bilal ibn Rabâh, un abyssin donc un noir et lui a confié l’appel à la prière.
      On attend les versets à l’appui de tes mensonges et diffamations.

    • @samsonbest
      « Ô gens ! Sachez que votre Seigneur est Unique et que votre père est unique.
      Sachez qu’il n’y a aucune différence entre un arabe et un non arabe.
      Il n’y a pas de différence non plus entre un blanc et un noir, si ce n’est par la piété.
      Ai-je bien transmis le message ?
      – le Messager d’Allah a bien transmis le message, ont-ils répondu. »

      Voilà ce que disait le prophète Mohamed (SWS)

      Mais tu vois, quand je te lis; je commence à douter d’une égalité avec une personne comme toi.

  8. Bon après ce n’est pas vrai que l’Islam est la seul tradition qui serait foncièrement non-raciste.
    L’essence de chaque tradition authentique l’est réellement.
    Je pense que ces propos de notre cher Malik el-Shabazz, furent édictés avant ses “Futuhat Makkiya”, avant ses ouvertures sur son chemin de Damas à lui, ou ici, de la Mecque.

    • rectification,
      Avant l’islam, Soaib n’était pas romain, il avait passé un temps chez les romains et depuis on l’appelait le romain.

      L’erreur est humaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Le tribunal correctionnel de Paris condamne le FN dans l’affaire des Kits de campagne

Le monde d’après la mort de George Floyd